Comment accepter ses émotions pour être plus heureux ?

Il y a des jours avec et des jours sans… Parfois, vous savez pourquoi vous êtes triste ou en colère et à d’autres moments, c’est un sentiment que vous n’avez pas vu venir. La vie est faite de hauts et de bas et on pourrait penser que pour être heureux, vous devez avoir le sourire en permanence. Mais, est-ce vraiment la bonne solution ? Non, il faut accepter ses émotions pour vivre mieux. Découvrez sans plus tarder pourquoi vous devez leur laisser de la place et comment faire pour réussir à les libérer.

accepter ses émotions

Les émotions positives et négatives font partie de la vie

Chaque jour et à longueur de journée, nous vivons des émotions plus ou moins fortes, des positives, comme des négatives. C’est comme ça, ainsi est faite la vie. Ce sont des réactions qui se produisent à l’intérieur de nous sans crier gare et qui envahissent tout notre corps. 

Le mot émotion provient du latin ex-movere qui signifie “mouvoir hors de”. C’est une sorte de réflexe qui met le corps en mouvement, face à une situation dans notre environnement. Et même si certaines personnes arrivent à contrôler leurs émotions, elles sont instinctives. 

En d’autres termes, notre cerveau tente de nous faire passer un message en communiquant avec le corps. Un peu comme si vous aviez une boussole pour exprimer vos besoins et vos valeurs. 

Les émotions n’arrivent donc pas là par hasard et elles n’agissent pas contre nous, mais avec nous. Il faut leur faire confiance. C’est pourquoi il est essentiel d’écouter ses émotions pour répondre à un besoin profond. J’y reviendrai en détails plus bas dans l’article. 

On distingue 6 émotions principales, toutes indispensables pour une bonne santé psychologique :

  • La joie.
  • La tristesse.
  • La surprise.
  • La colère.
  • La peur.
  • Le dégoût.

Si vous avez déjà vu le film d’animation Vice-versa des studios Pixar, chaque émotion est représentée par un personnage, qui ensembles, forment une vraie équipe dans le cerveau. On comprend bien ici que le mélange des émotions est nécessaire pour grandir.

Ainsi, il n’y a absolument aucune honte à avoir si vous le ressentez de la colère, même si, à première vue, il s’agit d’une émotion perçue comme négative. Car, tout n’est pas tout blanc, tout noir ! Il faut passer par cet état de mal-être pour pouvoir mieux rebondir. 

En fait, on peut comparer ce phénomène à la météo. On ne peut pas avoir du soleil en permanence. Il faut aussi du vent, de la pluie, de la neige, etc. Et puis, vous connaissez le proverbe : après la pluie vient le beau temps !

Et c’est parce que vous passez par des phases négatives qu’à d’autres instants, vous rencontrez le bonheur.

Bien sûr, le degré d’intensité de ces émotions varie d’une personne à une autre, et surtout d’un moment à un autre. Il suffit que vous soyez plus sensible à une période de votre vie, que vos hormones vous jouent des tours et ça y est : vous vous sentez submergé !

Faites donc attention à ce que vous dites à une amie qui a un chagrin d’amour, ou à votre fils qui n’a pas eu son diplôme. Acceptez qu’ils aillent mal sans les juger et sans chercher à tout prix à passer à autre chose.

Mais dîtes-vous que rien n’est jamais figé ! Et que plus vous allez lutter contre vos émotions négatives, plus elles auront du mal à disparaître. Pire, elles risquent d’être gravées en vous et de ressurgir à n’importe quel moment, puissance 10. 

La meilleure solution pour être heureux, c’est donc d’accepter ses émotions et de les laisser venir, puis repartir.

Accepter ses émotions, plutôt que de les refouler

Exprimer ses émotions, d’accord, mais pas si facile à faire ! Le gros problème auquel nous sommes confrontés, c’est que l’on nous a toujours incité à retenir ces émotions qui arrivent, au lieu de les accueillir comme il se doit. 

Lorsque vous étiez enfant, vos parents vous ont sûrement répété : “arrête de pleurer, c’est rien” ou encore, “c’est pas bien de faire une colère” et hop, “puni, au coin”. Si vous êtes un homme, on vous a probablement appris que vous devez être fort et que vous ne devez pas montrer vos émotions. 

Mais qu’en est-il maintenant ? Vous avez développé un certain nombre de croyances limitantes. Vous avez pris l’habitude de tout garder enfoui en vous et dès que vous sentez de la colère ou de la tristesse monter, vous essayez de ravaler cette émotion. 

  • Parce qu’une mère doit être forte pour ses enfants.
  • Parce qu’un mari ne doit pas montrer sa vulnérabilité.
  • Parce qu’un manager doit garder sa crédibilité.
  • Parce que vous devez vous tenir en société.

La liste est longue…

Et au bout d’un moment, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : un trop plein d’émotions qui arrive comme un volcan et qui fait des ravages. 

Mais il y a un autre piège également auquel vous devez faire attention. En développement personnel, on parle beaucoup de la loi de l’attraction. Cette logique qui dit que l’on attire à soi ce que l’on est et ce que l’on pense. 

Or, vous pouvez être justement tenté de vouloir chasser beaucoup trop vite vos pensées négatives pour accéder au meilleur. Inutile de faire la politique de l’autruche, comme on dit. On peut indiquer le bon chemin à son cerveau, sans pour autant fermer les yeux devant les obstacles.  

Exprimer ses émotions : 5 exercices pour se sentir mieux

Accepter ses émotions et les libérer, ça s’apprend ! Voici 5 exercices que vous pouvez faire chez vous pour un mieux-être au quotidien.

Pratiquer l’EFT

Il s’agit d’une technique de gestion des émotions basée sur l’acceptation de son ressenti. Un mélange entre acupuncture et psychologie énergétique qui peut se pratiquer seul, en 5 minutes. Pour en savoir plus, voici un article sur la routine de tapotements EFT.

Taper dans un coussin

Si les ados sont adeptes des punching balls, ce n’est pas pour rien. Les adultes aussi ont besoin d’évacuer. Alors si vous n’êtes pas équipé, un coussin fera très bien l’affaire.

Se concentrer sur sa respiration

La respiration est sans aucun doute un outil puissant sous-exploité. En réalité, nous sommes nombreux à mal respirer, ce qui engendre du stress chronique et tout un tas d’autres pathologies. Essayez donc la cohérence cardiaque, et notamment la méthode du 365

  • 3 fois par jour,
  • faites 6 respirations par minute,
  • en inspirant pendant 5 secondes, puis en expirant pendant 5 secondes.

Très vite, la pression redescend.

Lister ses émotions

En fin de journée, énumérez toutes les émotions que vous avez eues et comment vous y avez fait face. Les enfants aussi peuvent participer, vous les aider ainsi à comprendre leurs émotions.

Bouger

Faire du sport est un bon moyen d’évacuer les tensions accumulées dans la semaine. Autrement, vous pouvez tout aussi bien vous mettre à gesticuler dans tous les sens, faire des grimaces, sauter, danser, sortir des sons étranges, etc. Bref, faire le clown à l’abri des regards, en quelque sorte, et lâcher prise. Étrange, mais efficace !

 

Et parce qu’accepter ses émotions est un réel apprentissage, je vous propose un accompagnement personnalisé avec une première séance offerte de Coach & Tap.

À bientôt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *